Accueil / Conan Exiles / Conan Exiles - Histoire d'un nomade - Semaine 1

Conan Exiles - Histoire d'un nomade - Semaine 1

Jour 1

Un corps nu et inconscient, mais qui est-ce donc ? Ahhh Garci !! Il respire mais son âme n’est plus là, c’est triste mais il n’aura donc plus besoin de son outre d’eau ! Ni une ni deux je m’en empare et je commence à me trainer sur le chemin de sable brûlant qui m’amènera, je l’espère, près de mes anciens amis.

Oh un éphèbe noir complètement nu avec un ù$^ù$ énorme ! *Frisson* Où me cacher ?! Ahhh mais non c’est juste Elixor … décidemment le monde de Conan est bien surprenant !

Jour 2

J’ai longtemps erré la veille pour chercher ce petit bras de mer où un abri de fortune a été construit. Entre les crocodiles et les autruches agressives il m’en a fallu faire des détours. Entre les tempêtes de sable et la nuit je n’ai pas arrêté de tourner autour de l’île que je cherchais sans m’en rendre compte. Au petit matin, il était là, sur la berge d’en face. J’ai enfin pu me rassasier avec un bon rôti qui restait au chaud dans les braises et plonger dans un sommeil bien mérité sur mon lit de feuille.

Jour 3

Heureusement que je ne suis pas seul, il y a tellement de choses à faire ! L’équipe s’est répartie les tâches, certains se sont spécialisées dans la construction de bâtiments, d’autre ont pris le métier de forgeron ou fabricant d’armure. Je ne sais pas encore quelle sera ma voie alors je rend service, je vais couper du bois, ramasser des pierres et chasser un peu pour trouver du cuir. Je ramène tout au coffre de guilde, nous partageons notre butin et pouvons ainsi profiter des produits d’artisanat des autres.

Jour 4

Aujourd’hui je suis désormais bien équipé avec une épée en pierre et mon pagne en tissu déchiré ! Je vais donc pouvoir pousser plus loin mon exploration. En sortant de la maison commune je découvre que les constructions sont parties dans tous les sens, nous n’avions aucune règle pour nous organiser et le style est très décousu. Je m’éloigne de l’île pour découvrir de nouveaux rivages. Je me rends compte que certains ennemis sont bien trop dur encore pour les affronter seul. Nous nous regroupons alors et mettons en place un raid vers un camp. Le sang coule, les membres sont découpés, les cœurs arrachés pour de futurs sacrifices. Ce soir nous avons gagné beaucoup d’expérience en combat que nous allons pouvoir chacun mettre à profit !

Jour 5

Hier soir j’ai du trop picolé … *trou noir*

Jour 6

Je me réveille groggy … la maison est vide, le foyer est éteint, la viande avariée. La bouche sèche je me dirige vers la rivière pour me désaltérer. Mon estomac se tord sous les assauts de la faim et je n’ai plus rien à manger. Je me traîne dans les sous-bois et réussi à chopper un lapin et un daim.

Après un bon repas il est temps de comprendre ce qu’il se passe. Une note m’indique que mes compagnons ont trouvé un petit paradis pour construire une cité digne de ce nom. Sa localisation serait à l’autre bout de la carte ! Je commence à réunir quelques affaires et me décide à faire une dernière sortie pour récupérer le matériel dont j’ai besoin : des lits de feuilles pour la nuit, de quoi faire des feux de camp ainsi que de la viande rôtie pour tout le voyage qui m’attend.

Demain, j’entame un nouveau périple !

About Iguane

Passionné de science-fiction et d'univers à explorer ! Toujours en quête d'une nouveauté à découvrir !

Laisser un commentaire